Depuis quelques mois, la France insoumise a été sollicitée par de nombreux collectifs  pour détailler sa vision de la politique internationale et européenne. Jacques Généreux et Charlotte Girard ont signé des réponses spécifiques à chacune des interpellations de ces collectifs soulignant les points centraux de notre programme, l’Avenir en commun.

Les collectifs Chapitre 2, Le mouvement européen et Génération Europe nous interrogent sur la refonte des traités de l’Union européenne que nous engagerons.

Notre action s’articulera autour de quatre axes :

  • Prendre des mesures immédiates et unilatérales de sauvegarde des intérêts de la Nation et d’application de notre projet
  • Proposer une refondation démocratique, sociale et écologique des traités européens par la négociation (Plan A)
  • En cas d’échec, engager une sortie unilatérale de la France des traités européens (Plan B)
  • Défendre et développer les coopérations avec les peuples d’Europe.

Dès notre arrivée au pouvoir et sans attendre l’issue du processus de négociation que nous engagerons au niveau européen, plusieurs mesures unilatérales seront prises en France afin de permettre l’application immédiate de notre projet :

  • S’exonérer du pacte de stabilité et des règles européennes encadrant les déficits et dénoncer le TSCG
  • Cesser d’appliquer unilatéralement la directive sur le détachement de travailleurs en France
  • Refuser les régressions du droit européen sur les questions sociales et écologiques par rapport au droit national
  • Refuser les traités de libre-échange
  • Stopper la libéralisation et la privatisation de services publics.

Europe-Démocratie-Esperanto, le Collectif inter-associatif pour la langue française et Avenir de la Langue Française nous interroge ainsi sur la problématique des langues. Le domaine linguistique est un domaine fondamental de la politique, la langue étant le lieu par lequel on pense, et un véritable vecteur d’idéologie universelle et d’égalité républicaine.
C’est pourquoi notre volonté de développer la francophonie s’inscrit dans une volonté de résistance à l’encontre du tout-anglais, la langue du « business » et des affaires. Nous prendrons donc des mesures fortes en termes de politique linguistique, pour promouvoir la langue française, troisième langue la plus parlée au monde.

Le livret Francophonie précise nos positions sur ce thème.

Le magazine Défense & sécurité internationale nous a interrogé précisément sur notre politique militaire et géostratégique.

L’Association de Soutien à l’Armée Française nous questionne plus globalement sur notre vision de l’armée. Nous voulons une Défense qui instaure l’indépendance de la France dans le monde.
Cette armée nouvelle s’inscrira dans le processus global d’implication politique citoyenne permanente que nous voulons à travers la VIe République.
Pour atteindre cet objectif de reconstruction d’une défense indépendante, nationale et populaire, et recréer le lien avec l’ensemble du peuple français, nous proposons :

  • La rédaction d’un nouveau livre blanc et une nouvelle loi de programmation militaire ayant pour objectif la restauration pleine et entière de l’indépendance militaire.
  • De stopper les programmes de privatisation des industries d’armement et des missions de défense nationale et engager leur reconquête publique.
  • D’établir une règle de l’acquisition de matériel militaire français par l’armée, en ce qui concerne l’armement et les fournitures.

L’Association professionnelle nationale des militaires de la gendarmerie du XXIème siècle nous interroge de manière complémentaire sur les conditions sociales et professionnelles des militaires et des gendarmes.

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire nous a interrogé sur notre position concernant le nucléaire civil et le désarmement nucléaire à l’échelle internationale. Nous sommes bien évidemment engagés pour le désarmement nucléaire à l’échelle internationale. Créer les conditions collectives de la paix passe nécessairement par l’organisation de la sécurité collective et le désarmement.

Pour approfondir sur ce sujet, retrouvez le livret Géopolitique, Défense et Garde nationale.

Le Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique nous interroge spécifiquement sur la France-Afrique et les rapports néocoloniaux. Nous voulons rendre aux pays africains de la zone CFA l’autonomie de gestion de leur monnaie et systématiser l’audit des dettes des pays du Sud.

Les documents de nos réponses spécifiques sont disponibles ci-dessous.

 

Chapitre 2

Generation Europe

Le mouvement européen

Avenir de la Langue Française

Collectif inter-associatif pour la langue française

Europe-Démocratie-Esperanto

Défense & sécurité internationale

Association de Soutien à l’Armée Française

Association professionnelle nationale des militaires de la gendarmerie du XXIème siècle

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire

Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique