Réponses aux associations et aux professionnels sur les retraites et la vie des retraité(e)s.

Depuis quelques mois, la France insoumise a été sollicitée par de nombreux collectifs  pour détailler sa vision concernant les retraites et la vie des retraité(e)s. Jacques Généreux et Charlotte Girard ont signé des réponses spécifiques à chacune des interpellations de ces collectifs soulignant les points centraux de notre programme, l’Avenir en commun.

Le journal Le Monde nous a questionné sur la dépendance des personnes âgées, ce qui nous a poussé à détailler cette question.

L’association Sénior en Forme, CFTC Retraités, L’Association Syndicale Nationale des Chirurgiens Dentistes Concernés par la Retraite, Préfon retraites et l’Union Nationale des Indépendants Retraités du Commerce nous ont interrogé sur nos positions en matière de retraites, de chômage des seniors, de minimum vieillesse et sur les conditions d’accueil dans les maisons de retraite. L’occasion de détailler notre programme en la matière.

  • Restaurer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein et fixer la durée de cotisation pour une retraite complète à 40 ans.
  • Revaloriser les pensions de retraite au niveau du smic pour une carrière complète et porter le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté.
  • Assurer le financement durable des régimes de retraites solidaires, intergénérationnelles et par répartition, par la mise à contribution des revenus financiers des entreprises, l’augmentation du volume des cotisations (créations d’emplois, hausse des salaires, recul de la précarité, hausse de l’activité des femmes, …) et de leur montant, la fin des exonérations fiscales pour les régimes de retraites par capitalisation.
  • Rembourser à 100% les soins de santé prescrits, dont les soins et appareils dentaires, optiques et auditifs, faire baisser les tarifs des lunettes et appareils auditifs.
  • Développer un réseau public de maisons de retraite avec tarifs harmonisés et accessibles, créer 10 000 places par an en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) publics pendant 5 ans. Sur cette thématique précise, le magazine Ehpad’mag nous a fait parvenir un questionnaire.

L’association ANDRAL nous a interrogé sur le cas des retraites du privé. Pour assurer le financement durable des régimes de retraites solidaires, intergénérationnelles et par répartition, nous prévoyons la mise à contribution des revenus financiers des entreprises, l’augmentation du volume des cotisations (créations d’emplois, hausse des salaires, recul de la précarité, hausse de l’activité des femmes, …) et de leur montant ainsi que la fin des exonérations fiscales pour les régimes de retraites par capitalisation.

Par ailleurs, la France Insoumise souhaite mettre en place les conditions d’une progression de l’espérance de vie en bonne santé, contrairement aux tendances actuelles, puisque l’espérance de vie a reculé en 2015 en France pour la première fois depuis 1969.

Le collectif Aladom nous a questionné sur les mesures que propose la France insoumise concernant l’aide à domicile. Pour prendre en charge la dépendance notamment, nous proposons de former, qualifier et recruter en nombre suffisant le personnel nécessaire, soit au moins 100 000 personnes.
Cela sera accompagné d’une refonte des grilles de rémunérations et de qualifications pour valoriser les métiers de prise en charge de la perte d’autonomie.

 

Les documents de nos réponses spécifiques sont disponibles ci-dessous.

 

journal Le Monde

Sénior en Forme

L’Association Syndicale Nationale des Chirurgiens Dentistes Concernés par la Retraite

Préfon retraites

Aladom

ANDRAL

Ehpad’mag

Union Nationale des Indépendants Retraités du Commerce

CFTC Retraités